De gauche à droite, Michèle Blandin, Bertrand Vanhoutte et Claudine Vanhoutte, respectivement secrétaire, président et trésorière de Liens d’amitié à Vernon.

L'équipe de l'association Liens d'Amitié à Vernon

De gauche à droite, Michèle Blandin, Bertrand Vanhoutte et Claudine Vanhoutte, respectivement secrétaire, président et trésorière de Liens d’amitié à Vernon.

Liens d’amitié veut briser la solitude

Publié le 4 novembre 2016 » 595 Views» (Source Vernondirect.fr)

La solitude est un des grands maux de la société actuelle. 
Pour venir en aide aux personnes qui en souffrent, une nouvelle association s’est créée à Vernon. Liens d’amitié a à cœur de renverser la tendance en apportant l’aide nécéssaire à ces personnes.

Si l’association Liens d’amitiés à Vernon a vu le jour il y a seulement quelques semaines, elle découle d’un projet bien plus ancien qui part du constat suivant : un trop grand nombre de personnes sont isolées à Vernon.

Le noyau dur de l’association avait déjà l’idée de briser la solitude depuis quelques années mais le concept n’était pas facile à mettre en place. Cette fois, avec l’aide du CCAS (centre communal d’action sociale) l’association a démarré et va consacrer du temps à tous ceux qui souffrent de la solitude. « Ces gens sont dans un grand dénuement affectif. Nous voulons aller à leur rencontre en créant du lien social », constate le président, Bertrand Vanhoutte. Avec son équipe, ils ont travaillé sur ce projet soutenu par la municipalité. Une convention a d’ailleurs été signée avec la mairie le 29 septembre dernier.

Avant tout, les bénévoles de l’association vont se former afin de savoir écouter et donner des réponses aux personnes qui sont en souffrance à cause de la solitude. Bien entendu, les bénévoles sont les bienvenus et ils sont attendus. « Toutes les personnes motivées, retraités, actifs ou jeunes sont les bienvenus. La seule obligation est de s’engager pour une année », affirme le président. L’équipe démarre avec six bénévoles, mais il en faudrait bien plus.

« Les premières visites sont enclenchées, mais la formation est indispensable. Nous sommes en contact avec des personnes en difficulté, il ne faut pas faire d’erreur », ajoute Michèle Blandin, secrétaire de l’association. Une permanence sera bientôt mise en place au centre social des Pénitents dans le quartier de Vernonnet.

Confiance et transparence

« Confiance et transparence sont des mots très importants pour l’équipe », martèle Bertrand Vanhoutte. Effectivement, il faut que tout le monde soit en confiance, tant les personnes auxquelles les bénévoles rendent visite que leurs familles, les bénévoles et les services municipaux. « Pour le moment, il faut se former, enclencher le mouvement pour briser la solitude des personnes dans un grand dénuement affectif et à terme, il faudra la supervision pour aider et soutenir les bénévoles car nous avons un devoir de vigilance. Le rapport avec les organismes sociaux est à créer pour que l’association devienne la plus efficace possible », explique le président.

« Il faut modifier la dynamique globale avec les gens isolés. Malheureusement il est possible de mourir de solitude », conclut Claudine Vanhoutte.

Plus d’infos : Renseignements auprès du centre social des Pénitents.

Tél. : 02 32 51 16 53

Mail : Contact[arobase]liensdamitie.fr

Cotisation annuelle : 10 euros.

felis dictum tristique Donec nunc Sed