Lancement du site

Lancement du site

Lancement du site internet de l’association Liens d’Amitiés à Vernon

Notre site est un nouveau média de communication pour l’association, il va vous permettre d’obtenir facilement et rapidement toutes les informations nécessaires sur notre action.

L’engagement de la ville de Vernon

L’engagement de la ville de Vernon

La ville de Vernon s’est engagée avec vigueur aux côtés de l’association Liens d’Amitié à Vernon

Son soutien, efficace, prend des formes multiples :

  • Appui important dans la réflexion conduite.
  • Localisation des permanences et des appels au Centre Social des Pénitents.
  • Mise en œuvre d’un programme de formation.
  • Soutien de l’action et garantie de l’éthique de l’association.
Liens d’amitié lutte contre l’isolement

Liens d’amitié lutte contre l’isolement

Bertrand Vanhoutte, président de Liens d’amitié, aux côtés de Sébastien Lecornu, président du département, François Ouzilleau, maire de Vernon, et Catherine Gibert, maire adjoint en charge des affaires sociales, de la famille, du handicap, des seniors et du logement.

Bertrand Vanhoutte, président de Liens d’amitié, aux côtés de Sébastien Lecornu, alors président du département, François Ouzilleau, maire de Vernon, et Catherine Gibert, maire adjoint en charge des affaires sociales, de la famille, du handicap, des seniors et du logement.

Liens d’amitié lutte contre l’isolement

Publié le12 octobre 2016 » 435 Views» (Source Vernondirect.fr)

Dans le programme Vernon mérite mieux, Sébastien Lecornu et François Ouzilleau déploraient l’isolement des personnes âgées et proposaient la création d’une équipe de bénévoles « mobilisée au profit des personnes âgées vivant à domicile ». La création de ce réseau faisait l’objet de la proposition n°90.

Or, il y a tout juste un an, un collectif d’habitants présentait à Catherine Gibert, maire adjoint en charge des affaires sociales, de la famille, du handicap, des seniors et du logement, un projet aux enjeux similaires afin de bénéficier du soutien municipal.

Dès lors, les bénévoles, les techniciens du CCAS et l’élue ont travaillé de concert afin d’aboutir à un projet commun qui a fait l’objet, ce 29 septembre 2016, de la signature d’une convention de partenariat entre la ville de Vernon, le CCAS, le département de l’Eure et l’association Liens d’amitié.

Une association pour briser la solitude des seniors

Une association pour briser la solitude des seniors

Bertrand Vanhoutte, Vernonnais de 75 ans, est le président de cette association.

Une association pour briser la solitude des seniors

Bertrand Vanhoutte, Vernonnais de 75 ans, est le président de cette association.

Cette toute nouvelle association vernonnaise a pour ambition de briser la solitude des personnes âgées. Ses huit bénévoles visitent les seniors pour tisser du lien.

Publié le 24 Oct 16 à 17:40 (Source Actu.fr & Le Démocrate vernonnais)

« La solitude est un mal secret. C’est l’un des principaux maux en France. Ce que l’on souhaite, c’est que les gens se sentent moins seuls, qu’ils brisent leur isolement et qu’ils créent du lien. » C’est en ces termes que Bertrand Vanhoutte, 75 ans, le président de cette toute nouvelle association, explique son projet. Un projet qui ne date pas d’hier puisque l’idée est née en 2007 dans la tête de ce Vernonnais retraité. Ancien cadre supérieur dans l’industrie et la finance, Bertrand Vanhoutte est passé par la case chômage en fin de carrière, avant de s’investir dans des associations caritatives. Il finit sa carrière professionnelle comme directeur de l’association chrétienne « Aux captifs la Libération », à Paris, qui accompagne les SDF. Une expérience qui le sensibilise à ce sujet. « Créer du lien, explique-t-il, c’est ce qu’il y a de plus difficile. C’est immatériel. On peut toucher des allocations, des aides alimentaires, mais contre la solitude, il n’y a pas grand-chose à Vernon. »

Le projet ressort du tiroir

À l’époque, le retraité planche sur un projet associatif. Puis il se tourne vers la municipalité « qui n’a pas donné suite ». Alors quand la nouvelle équipe municipale arrive en 2014, Bertrand Vanhoutte ressort son projet de son tiroir et le propose aux élus et aux travailleurs sociaux. « J’ai senti un soutien, un encouragement, une forte envie que cette association naisse » glisse le Vernonnais qui dépose donc les statuts de cette nouvelle structure et rassemble son petit groupe de huit bénévoles.

Des locaux, du soutien

L’association vient de signer une convention avec la Ville de Vernon, le CCAS et le département de l’Eure, ce qui lui permet de bénéficier d’un soutien logistique et financier. Concrètement, les bénévoles de Liens d’amitié bénéficient d’une salle pour les permanences au centre social Les Pénitents à Vernonnet. Bientôt, des permanences téléphoniques seront mises en place, selon les besoins. « Ce que l’on souhaite, c’est former les bénévoles qui visiteront les personnes isolées. On ne veut pas faire n’importe quoi. » Chaque visiteur sera formé, supervisé et signera une charte. « Par exemple, pour éviter une appropriation affective, chaque personne sera visitée par deux bénévoles différents » insiste le président qui souhaite arriver à une action la plus professionnelle possible. Pour le moment, les huit bénévoles visitent cinq seniors. Mais la demande pourrait rapidement augmenter.

Liens d’amitié à Vernon, centre social des Pénitents, 12 rue du docteur Chanoine à Vernon. Tél. 02 32 51 16 53.

Liens d’amitié veut briser la solitude

Liens d’amitié veut briser la solitude

De gauche à droite, Michèle Blandin, Bertrand Vanhoutte et Claudine Vanhoutte, respectivement secrétaire, président et trésorière de Liens d’amitié à Vernon.

L'équipe de l'association Liens d'Amitié à Vernon

De gauche à droite, Michèle Blandin, Bertrand Vanhoutte et Claudine Vanhoutte, respectivement secrétaire, président et trésorière de Liens d’amitié à Vernon.

Liens d’amitié veut briser la solitude

Publié le 4 novembre 2016 » 595 Views» (Source Vernondirect.fr)

La solitude est un des grands maux de la société actuelle. 
Pour venir en aide aux personnes qui en souffrent, une nouvelle association s’est créée à Vernon. Liens d’amitié a à cœur de renverser la tendance en apportant l’aide nécéssaire à ces personnes.

Si l’association Liens d’amitiés à Vernon a vu le jour il y a seulement quelques semaines, elle découle d’un projet bien plus ancien qui part du constat suivant : un trop grand nombre de personnes sont isolées à Vernon.

Le noyau dur de l’association avait déjà l’idée de briser la solitude depuis quelques années mais le concept n’était pas facile à mettre en place. Cette fois, avec l’aide du CCAS (centre communal d’action sociale) l’association a démarré et va consacrer du temps à tous ceux qui souffrent de la solitude. « Ces gens sont dans un grand dénuement affectif. Nous voulons aller à leur rencontre en créant du lien social », constate le président, Bertrand Vanhoutte. Avec son équipe, ils ont travaillé sur ce projet soutenu par la municipalité. Une convention a d’ailleurs été signée avec la mairie le 29 septembre dernier.

Avant tout, les bénévoles de l’association vont se former afin de savoir écouter et donner des réponses aux personnes qui sont en souffrance à cause de la solitude. Bien entendu, les bénévoles sont les bienvenus et ils sont attendus. « Toutes les personnes motivées, retraités, actifs ou jeunes sont les bienvenus. La seule obligation est de s’engager pour une année », affirme le président. L’équipe démarre avec six bénévoles, mais il en faudrait bien plus.

« Les premières visites sont enclenchées, mais la formation est indispensable. Nous sommes en contact avec des personnes en difficulté, il ne faut pas faire d’erreur », ajoute Michèle Blandin, secrétaire de l’association. Une permanence sera bientôt mise en place au centre social des Pénitents dans le quartier de Vernonnet.

Confiance et transparence

« Confiance et transparence sont des mots très importants pour l’équipe », martèle Bertrand Vanhoutte. Effectivement, il faut que tout le monde soit en confiance, tant les personnes auxquelles les bénévoles rendent visite que leurs familles, les bénévoles et les services municipaux. « Pour le moment, il faut se former, enclencher le mouvement pour briser la solitude des personnes dans un grand dénuement affectif et à terme, il faudra la supervision pour aider et soutenir les bénévoles car nous avons un devoir de vigilance. Le rapport avec les organismes sociaux est à créer pour que l’association devienne la plus efficace possible », explique le président.

« Il faut modifier la dynamique globale avec les gens isolés. Malheureusement il est possible de mourir de solitude », conclut Claudine Vanhoutte.

Plus d’infos : Renseignements auprès du centre social des Pénitents.

Tél. : 02 32 51 16 53

Mail : Contact[arobase]liensdamitie.fr

Cotisation annuelle : 10 euros.

amet, mi, ultricies sed Nullam id consectetur consequat. diam velit, Phasellus